Liège

Le liège est une matière naturelle, durable et renouvelable. Le processus de récolte n’a pas changé depuis des siècles. Tous les 9 à 12 ans, on peut prélever l’écorce du chêne-liège (Quercus suber) sans abattage de l’arbre lorsqu’il atteint sa maturité et que son écorce commence à se séparer naturellement. Cette méthode de prélèvement se fait à la main avec une hache, sans machines lourdes, ce qui permet à l’arbre de poursuivre sa croissance pendant plus de 200 ans.

Il est pratiquement indestructible, imperméable à l’eau, résistant aux taches, anti-acariens, anti-champignons et anti-bactéries. Il est également extensible, respirant, hypoallergénique, léger comme la soie, lisse comme du velours et plus chaud que le cuir.

Les forêts de chêne-liège se trouvent au Portugal et au sud de l’Europe, elles ont une flore et une faune abondantes qui abritent plusieurs espèces animales en danger. L’industrie du liège permet la préservation de la biodiversité et de maintenir le savoir-faire ancestral des travailleurs du liège.

Il faut noter que ces forêts jouent un grand rôle dans la lutte contre le changement climatique. On estime qu’elles retiennent au total 14 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. Une contribution non négligeable à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De plus l’écorce de cet arbre est ignifuge, les forêts constituent une barrière naturelle contre les feux.

Le liège est utilisé dans la maroquinerie mais reste rare dans le prêt-à-porter.

Parce qu’aujourd’hui la protection des forêts est une nécessité et préserver la planète est une de nos valeurs primordiales, nous avons décidé de créer des vêtements en liège, il est donc une parfaite alternative écologique au cuir et au PU.